Bonjour à tous !
Comme annoncé dans le post précédent, voici la traduction complète de l’interview que Sarah et Freddie Prinze Junior ont accordé au People Magazine en exclusivité. Merci de créditer le site si vous utilisez cette traduction faite par mes soins. Une page concernant Charlotte sera prochainement crée et contiendra en partie cette interview. Pour l’instant vous pouvez la découvrir en cliquant sur ce lien pour découvrir en intégralité l’interview.

Redécouvrez les photos et les scans du People Magazine si vous les avez manqués !

Scans > 2009 > People Magazine (Charlotte Grace Prinze) (x8)

Rencontrez Charlotte !
C’est une fille pour Sarah Michelle Gellar & Freddie Prinze Junior.
Ca valait la peine d’attendre.

Après 7 ans de mariage, Sarah Michelle Gellar et son mari, Freddie Prinze Jr., ont décidé qu’il était temps de faire de la place pour un bébé.

Interview: Kate Coyne
Photos: Kurt Iswarienko (Prises le 22 octobre 2009, chez le couple.)

Sarah Michelle Gellar se sent plûtot fière d’elle même. Il y a juste 6 semaines, elle et sont mari, Freddie Prinze Jr., accueillirent leur premier enfant, Charlotte Grace. Ce cadeau, qui est acctuellement en train de faire la sieste à l’étage dans leur sereine et spacieuse maison de Los Angeles, est sans aucun doute l’une des dernières et plus belles réussites de Sarah. “Chéri, devine ce que j’ai fait aujourd’hui?” elle demande à Freddie alors qu’elle entre dans leur salon. “Voyons voir”, dit Prinze. “Est-ce que tu as … transformé du plomb en or?” Sarah lui répond avec un sourir moqueur, “Okay, devine ce que j’ai fait d’autre à part ça? Je me suis souvenu de prendre un repas!”. Freddie sourie. “Chérie, pour toi, transformer du plomb en or aurait été plus facile”, il lui répond. Bien qu’elle souffre du syndrome d’être maintenant une nouvelle maman – elle nous dit “J’oublie tout maintenant a moins que je l’écrive pour m’en rappeller.” – la star savoure tous les moments même les plus fatigants. Sarah, 32 ans, était une icone pour les adolescents de 1997 à 2003 grace à son rôle principal dans la série TV ‘Buffy The Vampire Slayer’ et est depuis devenue une ‘Scream Queen’ dans différents films d’horreur tels que ‘I Know What You Did Last Summer’ et ‘The Grudge’. Freddie lui, 33 ans, est plus connu pour son travail dans des films pour adolescents comme ‘She’s All That’ et sera un acteur régulier dans la nouvelle saison de ’24’. Mais leurs carrières passent maintenant au second plan au profit de leur nouveau rôle de père et mère. Mariés depuis 2002, le couple s’assit avec nous et, entre quelques plaisanteries, nous ont révélé pourquoi ils ont attendu aussi longtemps pour agrandir leur famille et comment Charlote les à déjà complètement changés.

Comment s’est passé l’accouchement de Charlotte?
SMG: “J’ai commencé le travail à la gym! Je n’y croyais pas vraiment. Je me sentais juste un peu nauséeuse, et mon entraineur m’a dit, “Hmm, ton bébé n’est pas censé arriver la semaine prochaine? Peut-être qu’il est temps?” J’ai dit “Oh non, j’en doute…”. Vous voyez à la TV ces scènes montrant des femmes serrant et menaçant leurs mari de les tuer tellement la douleur est attroce. “… je suis rentrée à la maison, et j’ai dit à Freddie, “Ca peut pas avoir commencé”. Il n’arrêtait pas de me demander, “Sarah, est tu sûre ?”.
FPJ: Elle me disait, “Non, je pense que c’est à cause de ce repas épicé que j’ai mangé. je suis sur que ca va aller.” Plus tard dans la soirée, elle disait “Ok, je crois que je pourrait être en train d’accoucher, mais tu devrais aller te reposer.” Elle était très calme, très concentrée et préparée. je vous le dis, cette femme est comme Gandhi. Elle ne laisse rien la faire paniquer…
SMG: Voilà autre chose à propos de l’accouchement: L’épidurale est fantastique. Personne ne nous dit qu’avec l’épidurale, il n’y a simplement aucune douleur. C’était un accouchement vraiment calme.
FPJ: : Il y a eu, peut-être 3 poussées et le bébé était là.
SMG: Mais c’était extraordinaire. Je me suis dit, “Oh mon dieu, c’est la mienne!” Je n’arrive toujours pas a croire qu’il y a juste quelques semaines, elle était dans mon ventre. Tous les jours je la regarde et là je suis émerveillée.

Quel genre de bébé est Charlotte?
SMG: Elle sourie tout au long de la journée, est adorable et affectueuse. Et aussi, les gens vont vraiment commencer à me détester : elle ne pleure pas. Elle pousse juste un petit “Wah.” Et c’est tout.
FPJ: Vraiment. “Wah.” C’est tout. Comme si elle voulait juste attirer l’attention pour une minute.

En quoi le fait d’être parent vous a changés?
SMG: Et bien, comme Freddie pourra vous le dire, je suis vraiment une personne stressée et conscernée. Je suis de New York, donc je le suis plus que la plupart des gens. Mais le fait de devenir mère m’a fait me recentrer.
FPJ: Sarah était un peu maboul avant. Ne me méprenez pas. Je l’aimais comme elle était. Mais maintenant elle à tout sous contrôle. Elle est juste impressionnante.

Vous êtes mariés depuis 7 ans- une éternité d’après les standards Hollywoodiens. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps avant de faire un enfant?
SMG: Devenir parent est l’acte le plus égoiste possible, et il faut être dans une periode de sa vie où l’on peut renoncer à tout et n’importe quoi pour son enfant. Je ne sais pas si l’on est capable de faire ça quand on à la vingtaine. [A cet age] On est toujours en plein développement, à essaie encore de comprendre qui l’on est. Nous, nous voulions nous assurer que l’on pourrait donner à notre enfant tout ce que nous possédons. Quand nous nous sommes mariés je n’avais que 26 ans. J’avais rencontré Freddie quand j’en avais 23. C’est très jeune. La base solide que nous avons aujourd’hui, vous ne l’avez pas quand vous n’êtes avec quelqu’un depuis seulement 2 ans. Nous sommes déjà passé aux travers de tempêtes dans notre couple. Et maintenant nous savons que c’est bon, on est une équipe.
FPJ: Je suis content que nous n’ayons pas eu d’enfant dans la vingtaine – Je ne savais rien. Vous avez beaucoup plus de patience quand vous êtes dans la trentaine, et j’ai l’impression d’apprécier ces moments davantage. A 20 ans, vous êtes toujours dans le stade de “Oh mon dieu, je ne me remet toujours pas de soirée d’hier.” On doit attendre jusqu’à ce que l’on ait plus ce genre de folles soirées. C’est si facile d’être égoiste à 20 ans et ne pas vouloir faire de sacrifices. Mais maintenant, je sais que je ferai n’importe quoi pour Charlotte.

Freddie, le fait d’avoir perdu votre père si jeune [Le comédien Freddie Prinze s’est suicidé avant que Freddie Jr. fête son premier anniversaire], que signifiait devenir père pour vous ?
FPJ: J’ai toujours apprécié cette connection entre un parent et son enfant parce qu’elle m’a tant manquée. En grandissant, j’ai voulu un père, et parce que j’avais cette idée du père parfait, c’est excitant d’avoir enfin l’opportunité de devenir ce gars, et de voir si je peux y arriver.

Qu’avez vous ressenti quand vous avez su que vous attendiez une petite fille?
SMG: On l’a appris le jour de mon anniversaire, en fait. J’était stupéfaite, parce que pour une raison que j’ignore j’étais convaincue que j’attendais un garçon. J’ai dit à Freddie “Merci pour cette poupée, pour mon cadeau d’anniversaire!” En tant que fille unique élevée par ma mère, le lien mère/fille est le seul que je connaisse. Maintenant ma mère vient à la maison tous les dimanches matin, et de nous voir, nous les 3 générations de femmes de la famille, c’est assez impressionant.
FPJ: La plupart des mecs veulent des fils, mais ça aurait été beaucoup de pression. Je sais qu’au cours de mon enfance, je ne supportais plus d’être un “Jr.”, je ne le souhaite à personne. Si nous avions eu un fils, il n’aurait pas été un autre Freddie Prinze. D’avoir une fille, je sais comment m’y prendre. je sais comment la protéger et comment l’éloigner du genre de garçon que j’étais. Je sais que je pourrai étaler mon amour pour ma fille. Un petit garçon rentre un jour, et a besoin d’apprendre à se battre. Et tout les autres trucs macho, tout ca en traitant de son égo et la fiereté, je n’ai pas envie de m’occuper de ça. Je préfère m’occuper d’un coeur brisé que d’un nez cassé.

Comment avez vous choisi le nom Charlotte?
SMG: Nous voulions tous les deux quelque chose de traditionnel, mais qui n’était pas trop commun quand même. Nous étions 4 Sarah dans ma classe étant petite. C’était, pour nous, comme de chercher un nom qui correspondrait et qui serait toujours dans une branche traditionnelle mais qui restait rare.
FPJ: C’est presque plus bizarre pour elle de s’appeller Charlotte. A l’école, elle sera en classe avec un Magic Appleseed, ou autre, ce qui rendra son nom encore plus bizarre. Au moins on a gardé le nom composé: Charlotte Grace. Les Latinos faisaient déjà les noms composés de 5 noms bien avant que les célébrités les rendent à la mode. On faisait les trucs du genre Antonio Ricardo Luis Raoul Hector Rivera depuis un moment maintenant. Mais Charlotte, espérons le, est un nom dont les gens n’auront aucune raison de jaser.

Sarah, vous avez l’air d’être en excellente forme physique.
SMG: Il y a la pression de vite revenir sur pied. Les gens vous regardent et vous surveillent pour voir comment ça se passe. J’étais en bonne forme pendant ma grossesse, en faisant de l’exercice tout le long, ce qui a fait une grosse différence. Ils disent que d’allaiter aide aussi, et c’est vrai, et je la pousse dans sa poussette pour de longues balades dans les collines autour de la maison. Les jean’s taille haute sont de retour à la mode, ce que j’apprécie grandement.

Quels sont vos espoirs pour le futur de votre fille?
FPJ: Quand elle grandira, je veux juste m’assure qu’elle fera plein de choses, qu’elle aura des expériences. Si elle veut devenir comptable, ou chanteuse ou astronaute, je veux m’assurer qu’elle fasse tout ce qu’elle peut pour y arriver. Je veux qu’elle soit un enfant équilibré, qui voyagera et verra d’autres pays et comprendra qu’il y a différentes façons de faire les choses. Nous avons beaucoup d’amour à donner, et pour moi c’est ce qu’est une famille au final. C’est rassurant. Je me sens chanceux. Je n’arrête pas de dire que c’est “enrichissant” mais ca n’est peut-être pas le mot. C’est peut-être plus “chanceux.”
SMG: On voit au jour le jour pour l’instant. Je vais paraitre très “cliché” là, mais elle est le plus beau cadeau que l’on m’ait offert, et je vais passer le reste de ma vie à faire n’importe quoi pour faire les choses bien. Je n’en reviens toujours pas du fait que c’est maintenant une réalité, nous avons crée une vie ensemble, et nous en sommes maintenant responsales. Elle est là; elle est notre enfant. Et je dirai que ca fait de nous vraiment chanceux, effectivement.–

Autres citations de SMG & Freddie :
“A la minute où tu te maries, tout le monde demande ‘Quand allez vous avoir un bébé?”, nous dit Sarah.

“Je ne vais pas reprendre le travail de sîtot,” dit Sarah. “Je n’aurais mon premier enfant qu’une fois. Je n’imagine même pas ne pas être présente.”

(En parlant de Charlotte) “Elle un bébé très calin. Après avoir mangé, elle aime se glisser dans le creu de mon cou. C’est le paradis.”

Freddie: “A la minute ou je l’ai regardé dans les yeux, j’ai pensé, ‘Je ne laisserai rien au monde te blesser.”

“Oui on à quelqu’un qui nous aide 5 jours par semaine,” dit Sarah,. “Mais Freddie est très inversti. Durant tout la premiere semaine, je n’ai pas eu à changer une seule couche. Il me prépare des repas énormes. Il est génial.

L’heure de la sieste : “Devenir une maman veut aussi dire dormir d’un seul oeil – et les deux oreilles aux aguets” dit Sarah (regardant vers Charlotte, endormie dans la nursery de l’étage, peinte de rose et marron.”)

Traduction © Smg-France.net
Créditer si vous voulez redistribuer

Published by admin

Une réponse à “People Magazine : Interview complète de Sarah & Freddie”

  1. Ludy dit :

    Mercii Jo pour cette excellente traduction!! 🙂
    On y découvre pleins de choses intéressantes notamment pour le prénom Charlotte et leur futur rôle de parents à gérer!
    Bisous :)))))))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WordPress Umitohoshi