Bonjour a tous!
Alors que le film Cruel Intentions (Sexe Intentions en Français) fête ses 20 ans cette année, le casting du film s’est confié au magazine Entertainment Weekly pour dévoiler les secrets du tournage du film!
Découvrez ce que Sarah a pu dire lors de cette interview:

LE CASTING:

Sarah Michelle Gellar: Mes agents pensaient que c’était une idée terrible pour moi. Ils me disaient « Tu es Buffy! Les gens ont cette idée de toi — pourquoi casser ton image? » et je leur répondais « C’est le but. ». J’étais tellement détermniée à l’idée d’en faire partie, que je demandais à Neal (producteur) de trouver où se trouverai Roger (Le créateur du film), et moi je me rendais à ces endroits. Je me renseignais sur les dates auxquelles il avait rendez-vous avec Neal à son bureau, et puis j’y allais.

LE SEXE:

SMG: En tant qu’acteur, tout ce qu’on veut faire c’est se perdre dans un rôle, et être dans la folie délicieuse et n’avoir plus aucune limite morale, je veux dire… on peut pas faire ça dans la vraie vie!
RYAN: Quand Kathryn dit « Tu pourras me la mettre où tu veux »? Genre, whoaaaaaa.
SMG: Je ne sais pas si le casting avait été différent, nous n’aurions pas pu être aussi à l’aise. Je connaissais Ryan depuis des années. Il y avait cette aise qui nous a permis de pousser les limites.
SEAN PATRICK THOMAS (Ronald): Roger nous mettais toujours dans l’incertitude pour rajouter des éléments torrides. Ma scène avec Sarah, dans le script ca dit « Ronald se cache sous le lit ». Quand j’arrive pour le tournage sur le plateau, Roger me dit, « Hey, je veux que tu mettes ce petit slip avec cette plume. » Je me suis dis « Oula, oh-Kay! ».
SMG: Je vais te dire un truc, il n’existe pas de classification pour avertir le public concernant la version non censurée du film (Rires) Il doit faire don de son cerveau à la science.

(…)
SELMA BLAIR: Je n’avais jamais embrassé de fille avant. Je me souviens j’étais genre, «  et si j’embrasse super mal? ». Ma mère, après l’avoir vu pour la première fois, m’a dit, «  Honnêtement, Selma, pourquoi est-ce que t’as mis autant de langue? Cette pauvre Sarah, elle a l’air si délicate, il fallait que tu ailles comme Goliath dans sa bouche. » (rires)

SMG: Tout ce dont je me rappelle c’est «je pourrais embrasser Selma toute la journée! ». Ça peau était si douce. Ma peau est très sensible, quand j’embrasse devant les caméras, ma peau s’irrite.

KUMBLE: Je suis revenu sur le film il y a quelques années, quand on a commencé à monter le spectacle musical. Je me suis dit, «  Waouh, je sais pas si on devrait faire ça ! » avec certaines de ces scènes, je me suis dit, «  oh mon dieu«  c’est un autre temmps, vous voyez? Bien que ça ne soit pas une excuse.

Une de ces scènes voyait Sébastien attirant Cécile chez lui et puis lui faire du chantage pour lui faire l’amour.

RYAN: À cet âge, je pensais pas que c’était si horrible. Je ne suis pas sûre que je voyais le film avec le même regard que j’ai aujourd’hui.

SMG: Ce qu’ils lui ont fait était horrible. On ne pourrait pas refaire une telle scène aujourd’hui, disons ça comme ça.

LA RÉTRIBUTION

Un Sebastian au cœur brisé meurt dans un accident .Dans une scène pleine d’émotions, Katheryn parle à ses funérailles quand Anette et Cécile distribuent le journal de Sebastian, qui l’expose comme une droguée, pécheresse amorale qui a joué avec les vies amoureuses de ses camarades de classée été causant la mort de son demi-frère.
GELLAR: C’était le jour ou j’ai été le plus concentrée au lieu de m’amuser, ou je ne traînais sans doute pas avec les autres. Car si cette scène de fonctionnait pas a cause de moi, alors quel était l’intérêt du film?

LE DENOUEMENT:

SMG: Qu’elle deception (après la sortie du film) [Rires] C’était une expérience parfaite sur tous les niveaux. Le script était si élevé, le casting tellement talentueux… tout ça était une petite bulle parfait.
En tant qu’acteur, tout ce que l’on veut c’est faire de l’art qui tient la route et la longueur, donc de faire partie d’un film qui, 20 ans plus tard reste important et d’actualité? C’est le jackpot.
SELMA: c’était tellement salace et drôle, mais aussi un classique, même si il n’est pas politiquement correcte. C’est une histoire qui persiste, et reste des gens qui se comportent comme ça. Il ne veulent juste pas que les gens le sachent.
SMG: Selma! « Tout le monde le fait’ c’est juste que personne n’en parle. »

Source: EW.com
Traduction @ SMG-France.net, pas de copier/coller, merci.

Pour l’occasion, une nouvelle photo promo du film a été dévoilée! Cliquez sur l’aperçu pour agrandir la photo:

Published by admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by WordPress Umitohoshi